Publié le juin 14, 2021
Par Marie Barthelemy

Création d’un observatoir pour la souveraineté numérique

Le 20 mai dernier, Télécom Paris et l’observatoire mondial des innovations du digital, Netexplo, ont lancé le premier observatoire français spécialisé dans les technologies et la souveraineté numériques. L’objectif est simple, rassembler sous une même bannière les entreprises et les acteurs politiques afin de développer un écosystème numérique français et européen tourné vers l’avenir. Assurer le bon fonctionnement, accompagner les entreprises, favoriser la pérennité du secteur et pousser les acteurs du numérique vers de nouveaux horizons, telles sont les missions que permettra de remplir cet observatoire. Les technologies liées au numérique sont nombreuses et complexes. Il s’agira ainsi de permettre à ceux qui le souhaitent de participer à un mouvement destiné à consolider la souveraineté numérique tricolore et européenne à l’échelle mondiale.

Un projet qui sert plusieurs ambitions

Si l’on devait attribuer un objectif principal à l’observatoire “Technologies et souveraineté numérique”, ce serait de permettre aux entreprises françaises, et par extension aux européennes, d’encourager l’autonomie et l’indépendance de ces parties du monde. En effet, à l’échelle mondiale, chaque pays fait force de propositions et d’innovations pour pousser plus loin le potentiel du secteur. 

Ce faisant, il s’agira dans un second temps de permettre aux investisseurs de mieux comprendre les enjeux des acteurs des nouvelles technologies, afin d’encourager les projets les plus prometteurs et encourageants dans une époque où la transition numérique et les questions environnementales sont au centre de toutes les attentions. En effet, technologies et environnement sont plus que jamais en résonance, et c’est pourquoi les acteurs nationaux et européens se doivent de travailler ensemble pour pousser plus loin les avancées en la matière. Afin de remplir cet objectif, il est essentiel que l’accompagnement et la communication en matière de technologie et des applications qu’il est possible d’en faire soit placé comme point de départ de toute nouvelle aventure numérique entrepreneuriale.

Accompagner et former les acteurs numériques de demain

Afin d’assurer la réussite d’un tel projet, il a été primordial de choisir les éléments sur lesquels focaliser les efforts. En effet, le monde des nouvelles technologies est vaste. En ce sens, il a été décidé que les réponses données aux investisseurs, professionnels et autres acteurs du milieu devaient concerner la 5G, le cloud, l’intelligence artificielle, les objets connectés, la quantique et la cyber-sécurité. L’ensemble de ces points ont été jugés clés pour permettre à l’Hexagone et à l’Europe d’asseoir leur souveraineté numérique dans les années à venir.

Pour cela, deux formations sont proposées au sein de cet observatoire, qui ouvre sur l’obtention d’une certification. La première, “Masterclass 5G”, permet de former les chefs d’entreprises, ainsi que les cadres des collectivités territoriales aux questions de la 5G ainsi qu’aux utilisations nouvelles que cette technologie propose. La seconde, appelée “Deep Tech for business”, permet de sensibiliser les cadres et chefs d’entreprises au potentiel presque infini des technologies de pointe que sont l’internet des objets, le cloud, la cybersécurité, l’intelligence artificielle ou encore la quantique.

 

On l’aura compris, cet observatoire n’a pas pour seule mission de garder un œil sur ce qui se fait actuellement, mais bien de tourner le regard vers l’avenir pour permettre à ceux qui aspirent à renforcer la position de l’Europe en matière de technologie à garder le bon cap en toute circonstance.

Conseils, accompagnements, prises de décisions, enseignements… La souveraineté numérique de l’Europe est aujourd’hui à la portée de chacun d’entre nous !