Publié le juin 17, 2021
Par Marie Barthelemy

État des lieux du reconditionnement en France

Alors que le gouvernement met les bouchées doubles pour encourager les français à reconsidérer leurs habitudes liées aux nouvelles technologies afin de réduire l’empreinte carbone du pays, le reconditionnement gagne de plus en plus d’adeptes. Cependant, cette partie du secteur de la téléphonie n’en est qu’à ses débuts, et les fondements de son fonctionnement ne sont pas encore clairs pour tout le monde. Voici donc un petit résumé de ce qui fait du reconditionnement une solution à valeur ajoutée pour lutter contre les émissions de CO2, ainsi qu’un rapide récapitulatif de ce qu’il permet pour les utilisateurs.

Quand le reconditionnement vaut son pesant d’or

Acheter un téléphone portable est devenu au cours des dernières années un geste du quotidien que chacun d’entre nous connaît sur le bout des doigts, sans mauvais jeu de mots. Comparer les fonctionnalités, prendre en considération la taille de l’écran, les capacités des capteurs optiques intégrés pour la prise de photo, considérer la capacité de stockage, la vitesse du processeur… bref, faire le choix de l’appareil qui nous correspond le plus, en fonction de l’utilisation qu’on en aura. Parce que oui, le téléphone portable a depuis bien longtemps dépassé sa seule utilisation primaire de passer des appels et d’en recevoir. Aujourd’hui, un smartphone, comme son nom anglais l’indique, est devenu intelligent, et il sert… à tout diront certains. Mais plus le temps passe, et plus les modèles se multiplient, de nouvelles marques voient le jour, et avec elles de nouveaux modèles. Chaque année, des dizaines de ces nouveaux compagnons du quotidien sont proposés sur le marché. Mais malheureusement, il n’y a pas que le choix qui grandit, le prix aussi. Et si certains de ces appareils restent abordables, d’autres pourtant voient leur prix atteindre des valeurs astronomiques. Et comme si cela ne suffisait pas, les utilisateurs ouvrent peu à peu les yeux sur ce que cette profusion de téléphones entraîne comme répercussion sur l’environnement. 

Ainsi, chaque jour, ce sont de plus en plus de personnes qui remettent en question cette nouvelle habitude entrée dans nos vies, à savoir faut-il réellement changer de téléphone portable aussi souvent qu’on souhaiterait nous le faire croire, et à quel prix ?

Cependant, changer de téléphone est parfois nécessaire, mais cela n’a pas à nécessairement creuser un trou dans nos économies, ni même avoir un impact sur l’environnement à faire culpabiliser le plus insouciant d’entre nous. En effet, le reconditionnement est aujourd’hui une solution à la portée de chacun, et permet bien des avantages, aussi bien financier qu’écologique.

Le reconditionnement en France

À ce jour, plus d’un français sur deux a déjà acheté un appareil reconditionné. Cependant, le reconditionner, ce n’est pas seulement acheter, c’est également revendre. Parce que oui, le principe du reconditionnement réside avant tout sur la base d’un cercle vertueux qui consiste à ne pas laisser nos appareils encore en état de marche prendre la poussière dans un tiroir (généralement à côté de celui où on entrepose une collection louable de câbles et autres chargeurs, “juste au cas où”).

Si un smartphone perd environ 60% de sa valeur chaque année, ses composants, eux, sont de plus en plus précieux. Ainsi, même un appareil de plusieurs années qui ne fonctionne plus peut intéresser certains acheteurs pour les métaux rares qu’il contient.

Plus encore, pour ceux qui sont amateurs de changement fréquent, sachez qu’un téléphone fabriqué depuis des matériaux brut représente environ 100 kg de CO2 émis, contre seulement 10 pour un téléphone remis en condition d’usine. En résumé, revendre son téléphone pour qu’il soit reconditionné, c’est agir dans l’intérêt de l’environnement. Comme quoi, se mettre quelques sous dans la poche peut également signifier faire du bien à la planète.