Publié le janvier 20, 2022
Par Elodie Girard
Content manager, Greenmetrics

5 actions pour réduire l’empreinte carbone numérique de son entreprise

Si jusqu’à peu la question environnementale pouvait encore être conjuguée au futur, les choses doivent aujourd’hui évoluer de manière significative. En effet, les chiffres de l’impact du numérique sur l’environnement sont sans appel. En tant qu’entreprise, adopter les gestes nécessaires et prendre les bonnes décisions pour réduire l’empreinte carbone numérique sont devenus essentiels. Pour vous aider dans votre stratégie de numérique responsable et durable, suivez le guide !

Les activités numériques et les équipements engendrent une empreinte carbone numérique
L’empreinte carbone numérique en entreprise est liée aux équipements et aux activités quotidiennes

Action #1 pour réduire l’empreinte carbone numérique de son entreprise – Mesurer pour mieux réduire

Mesurer l'empreinte carbone numérique de son entreprise
Mesurer pour mieux réduire

La première chose : identifiez et mesurez avec précision quelle est la situation actuelle en la matière. En effet, en fonction de la taille de votre entreprise et de la nature de votre activité, vous n’avez pas le même impact. Tout le monde n’est pas sur un pied d’égalité niveau empreinte carbone numérique. Ainsi, il est important d’avoir le plus régulièrement possible un œil sur les émissions carbone et la consommation énergétique de votre entreprise. 

Par conséquent, s’équiper d’un outil pour mesurer l’empreinte carbone de vos activités numériques est recommandé. Il permet de mettre en lumière les sources numériques les plus polluantes afin d’agir et de réduire, de manière significative, ces émissions. Qu’il s’agisse des équipements informatiques, des logiciels utilisés ou même de la quantité d’électricité consommée… Vous pouvez réduire votre empreinte. À condition bien sûr que vous sachiez exactement ce qui pêche !

Action #2 pour réduire l’empreinte carbone numérique de son entreprise – Mieux s’équiper pour moins consommer

Après la mesure de votre empreinte carbone numérique, il est temps de passer aux actions concrètes. Pour commencer, s’intéresser aux équipements est une priorité.

S'équiper avec les bons équipements pour moins consommer
Mieux s’équiper pour moins consommer

Entre reconditionné et réparabilité

Première étape de l’optimisation de l’équipement informatique : choisir le matériel. Si jusqu’à présent il semblait essentiel de disposer des dernières machines sorties sur le marché. Dans les faits, cela se traduit par un désastre environnemental. 

Préférez de l’équipement reconditionné ou avec une réparabilité élevée. Pour le reconditionné, il s’agira de favoriser des ordinateurs, téléphones portables, imprimantes et autres appareils essentiels à la vie d’une entreprise qui ont été remis à leur état d’origine. Le choix d’achat de machines à forte réparabilité permettra, en cas de besoin, d’intervenir sur une machine défaillante plutôt que d’en acheter une nouvelle. Les deux options sont très intéressantes, aussi bien sur le plan environnemental que sur le plan économique. 

Le bon outil pour la bonne action

Plus encore que l’origine de l’appareil, le type de machine est également important. En effet, sachez que tous les ordinateurs ne consomment pas de la même manière. Un ordinateur fixe consomme entre 50 et 80% plus qu’un ordinateur portable. Donc, à moins d’avoir besoin de la puissance d’un ordinateur fixe, favoriser un appareil portable se répercutera directement sur vos factures d’énergie et sur l’empreinte carbone de votre société.

Également, plus un écran est grand, plus son impact carbone est élevé. Même si c’est sympa de montrer son écran à son collègue situé deux bureaux plus loin… Toutes les tâches ne nécessitent pas de disposer d’un écran géant ! Faites donc le choix d’un matériel adapté aux besoins métiers.

La gestion des données

Dernier élément de l’équipement d’une entreprise : la gestion des données. Si le Cloud et la promesse du stockage illimité peuvent faire rêver les entreprises qui basent leur activité sur le Big Data. Sur le plan environnemental le rêve n’est pas au rendez-vous ! Préférez ainsi le stockage de données en interne, par exemple, sur des disques durs. En particulier s’il s’agit de données qui n’ont pas vocation à être accessibles à tous les membres de votre entreprise.

Dans le cas où faire appel à un data center est essentiel pour votre activité, optez pour des installations situées en France ou qui respectent des critères environnementaux strictes et responsables.

Action #3 pour réduire l’empreinte carbone numérique de son entreprise –Communiquer responsable, ça s’apprend !

La communication au sein d’une entreprise est essentielle. Ainsi, il est important de s’assurer que les échanges soient effectués de manière responsable. Voici quelques pistes à suivre pour réduire autant que possible la pollution numérique de votre entreprise.

Apprendre à mieux communiquer pour réduire son impact carbone numérique
Communiquer, ça s’apprend !

Le mailing

La gestion des emails est un des points essentiels pour réduire l’empreinte carbone numérique d’une entreprise.

  • Sélectionnez avec attention les destinataires lors d’envoi d’emails.
  • Limitez autant que possible l’ajout d’images et autres fichiers volumineux.
  • Optez pour une signature électronique sans image.
  • Faites le tri régulièrement dans les emails qui ne sont plus d’actualité, supprimer les spams et les éléments de la corbeille.
  • Compressez les fichiers volumineux ou opter pour des services de stockage en ligne limités dans le temps (comme WeTransfer par exemple).
  • Réfléchissez au contenu de l’email avec attention pour éviter l’envoi de plusieurs emails.
  • Désabonnez vous de toutes les newsletters inutiles – nous le savons tous, il y en a ! 

Une communication responsable

Si la manière de gérer les emails est importante, tous les axes de communications le sont également. Ainsi, il est nécessaire de faire le choix d’une communication responsable. Privilégiez des imprimeurs qui utilisent des produits recyclables ou bien tournez vous vers des annonceurs qui prêtent une attention particulière à la question environnementale.

Action #4 pour réduire l’empreinte carbone numérique de son entreprise – Less is more !

Avec la pandémie mondiale survenue en 2019, le quotidien des entreprises a été chamboulé. Il convient d’adopter des nouvelles pratiques pour en limiter l’impact environnemental.

Adapter ses activités pour réduire l'empreinte carbone numérique
Less is more !

Visioconférence et travail à distance

Le télétravail fait désormais partie du quotidien des entreprises. Par conséquent, les échanges par visioconférence sont devenus monnaie courante. Cependant, toutes les réunions et autres échanges ne nécessitent pas toujours d’activer la vidéo. Dans le cas où les échanges vidéos et les réunions à distance s’imposent, toutes les applications à disposition ne se valent pas. Il convient ainsi d’opter pour des applications à faible impact environnemental, comme Zoom, qui est moins énergivore que ses concurrents directs.

Qualité vidéo et streaming

Si vous aimez travailler en musique, il est temps de sortir votre platine ! Favorisez l’utilisation d’une radio, d’un lecteur de cd ou d’un lecteur mp3 pour vos écoutes. Autre possibilité, le téléchargement légal de vos titres préférés s’avérera bien moins énergivore que l’écoute en ligne. En effet, les plateformes de streaming, bien que très pratiques, sont particulièrement gourmandes en énergie pour fonctionner.

Si votre activité nécessite de regarder des vidéos, évitez si possible de lire ces dernières en qualité maximale. Bien que l’expérience soit plus agréable, cela se traduit par une consommation énergétique monumentale.

Mise en place de site web éco-responsable

Aujourd’hui, la quasi-totalité des entreprises dispose d’un site internet. Il est fortement recommandé de viser la sobriété digitale que ce soit pour un site e-commerce ou un site vitrine. Un site optimisé techniquement, un nombre de pages réduit et un contenu régulièrement dépoussiéré sont autant de clés pour limiter l’impact environnemental de votre présence en ligne. Grâce à ces changements, vous améliorerez également votre référencement sur les moteurs de recherche et l’expérience utilisateur. Double bénéfice ! 

Action #5 pour réduire l’empreinte carbone numérique de son entreprise – Encourager et donner l’exemple

Travailler en groupe pour réduire l'empreinte carbone numérique
Encourager et donner l’exemple

Maintenant que vos outils, votre manière de communiquer et vos actions du quotidien ont été optimisés pour réduire l’empreinte carbone numérique de votre entreprise, il est temps de partager votre expérience avec vos clients, vos collaborateurs et vos partenaires. C’est en parlant des sujets importants que les choses changent. 

En plus, sachez que 80% des consommateurs seraient plus fidèles aux marques prenant des engagements forts pour lutter contre sa pollution digitale.

Après tout, une entreprise visionnaire, n’est-ce pas une entreprise qui se soucie de l’avenir ?